NEWSLETTER

Le terroir

Le climat : entre terre et mer

Avec une pluviométrie d’environ 900 millimètres et une température moyenne de 14,10 degrés Celsius par an, Sommières est sous l’influence du climat méditerranéen.

Les étés à très fort ensoleillement sont chauds et comptent des périodes de sécheresse qui peuvent durer plusieurs mois (juillet, août).

Les automnes sont généralement doux ainsi que les hivers, et l’arrivée du printemps est marquée par le retour des températures presque estivales.

Les précipitations dans ce type de climat peuvent être très variables, l’automne étant la saison la plus humide. L’hiver, qui peut apporter quelques chutes de neige, reste toutefois pluvieux, de même que le printemps.

Les vents sont également présents dans cette région, avec en moyenne 70 jours par an. On retrouve trois sortes de vent :

  • Le mistral : d’orientation nord/sud, il apporte la sécheresse.
  • La tramontane : d’orientation nord-ouest/sud-est.
  • Le marin : d’orientation sud/nord, il est chargé d’humidité et apporte très souvent la pluie.

Ce type de climat favorise la culture de la vigne tout au long de l’année de par sa chaleur, son ensoleillement ainsi que sa pluviométrie, même s’il est vrai qu’en pleine saison estivale un certain apport d’eau permet d’éviter un stress hydrique trop important qui pourrait être néfaste à la vigne.

Régis Combernoux (Président de la cave), et José Nortes

La pédologie (constitution des sols)

Bénéficiant d’une très bonne exposition Sud, le terroir sommiérois constitue un terroir viticole intéressant de par ses caractéristiques physico-chimiques.

On distingue 4 types de sols sur la cave :

  • Les sols de la plaine d’Aspères : s’étendent sur les 3 communes de Salinelles, Sommières et Aspères. Sols de nature marneuse avec une forte teneur en argile et en calcaire.
  • Les sols du bassin du Vidourle : représentés par des terres à alluvions, ce sont donc des terrains assez riches au microclimat plus humide. La maturité des raisins est en général plus tardive (Merlot/ Cabernet). Ces sols permettent de maintenir un stress hydrique relativement faible tout au long de la période végétative.
  • Les sols de Coteaux : Ils sont caractérisés par un terrain acide composé de terre fine rouge à silex. C’est sur ces terres que les vignes sont les plus âgées (AOC Rouge/Rosé).
  • Les sols de la défriche : Le sol est constitué de cailloux calcaires apparents (AOC Blancs).